Ateliers municipaux : De l’eau de pluie pour nos plantes fleuries !

    Ateliers municipaux : De l’eau de pluie pour nos plantes fleuries !

    Les plantes qui s’épanouissent aux beaux jours dans les jardinières et les suspensions de notre village vivent d’amour et d’eau fraîche.

    De l’amour de nos jardiniers, et de l’eau fraîche… d’une citerne, dès que la chaleur s’installe.

    En effet ce type de culture ne permet pas au substrat de conserver assez d’eau, d’averse en averse, pour permettre à la plante une floraison spectaculaire.

    Même en faisant le choix d’espèces moins demandeuses en eau, force est de procéder à des apports supplémentaires.

    Jusqu’alors cet arrosage était fait avec de l’eau du réseau d’eau potable.

    Les agents des services techniques ont fait remonter une belle idée : capter toute l’année l’eau de pluie de la toiture des ateliers municipaux pour assurer la campagne d’arrosage estivale.

    Un petit calcul de baignoire et de robinet a montré qu’il fallait une capacité de 50 m3 d’eau pour y arriver. Comme des travaux s’imposaient pour agrandir la cour des ateliers, il a été décidé d’enfouir une citerne de 50 m3 sous la nouvelle zone de parking, d’autant que l’eau de pluie est bien meilleure pour les cultures : pas de calcaire ni de résidus de traitement…

    C’est une chose de calculer sur un bureau la capacité nécessaire, c’en est une autre que de voir arriver le convoi exceptionnel portant la citerne !

    Il a fallu toute l’adresse de l’équipe pour faire passer la cuve derrière les bâtiments, puis la descendre dans la fosse, et enfin la caler. Restait à modifier les descentes d’eaux pluviales pour
    alimenter la cuve, et à positionner la pompe qui permettra dans quelques mois de remplir les citernes mobiles utilisées pour l’arrosage.

    Une rude tâche mais finalement la satisfaction d’avoir rétabli un circuit court et vertueux : quoi de plus naturel pour une plante que de recevoir en abondance de l’eau de pluie ?