Une gestion différenciée pour la réserve foncière d’entrée de ville

    Une gestion différenciée pour la réserve foncière d’entrée de ville

    Vous avez peut-être remarqué depuis le début du printemps que des fleurs sauvages et des herbes folles se développent librement sur certaines bandes de la réserve foncière entre le rond-point du Tillet et la Mairie. Ce n’est pas que les jardiniers municipaux veuillent épargner leur peine, mais ils souhaitent au contraire favoriser la biodiversité en ville.

    En cessant de tondre de façon intensive l’intégralité de cette grande pelouse de 8 000 m2, nous favoriserons la croissance d’une flore sauvage et spontanée, nous gratifiant de chatoyantes couleurs aux premiers rayons de soleil printanier et offrant tout le reste de l’année un biotope idéal à une foule d’insectes. C’est ainsi que papillons, abeilles et bourdons viendront butiner les fleurs, tandis que les criquets par exemple se nourriront directement des feuilles et des brins d’herbe, formant le premier maillon d’une chaîne alimentaire.

    La pelouse d’entrée de ville a été choisie comme site de cette action d’entretien raisonné car le bandeau d’arbustes au fond de la parcelle offrira à tous les oiseaux (chardonneret, moineau,
    bouvreuil) un abri idéal pour aller nicher, tout à côté de leur garde-manger entendu, de larges bandes de gazon continueront d’être entretenue pour le plaisir des promeneurs !