Nuisances olfactives en provenance de Bio Yvelines Services (décembre 2019)

    Nuisances olfactives en provenance de Bio Yvelines Services (décembre 2019)

    Pour mémoire, l’implantation de l’entreprise Bio Yvelines Service sur notre territoire s’est faite en respect complet de la réglementation en vigueur ; et même au-delà car nous avions soumis ce projet à la commission des sites classés. La préfecture avait également diligenté l’organisation d’une enquête publique. Le concept de cette entreprise, valorisant les déchets végétaux dans une logique d’économie circulaire, tout en recourant à des emplois d’insertion, était vertueux.

    Pour autant, si les conditions d’exploitation semblaient alors garanties, force a été de constater qu’elles ont ensuite été défaillantes, lorsque des vagues d’odeurs se sont répandues sur notre territoire.

    Aussi, la municipalité a sollicité dès 2017 l’intervention des services préfectoraux (qui ont délivré l’autorisation d’exploitation) et nous avons obtenu une mise en demeure de voir les procédés de traitement des déchets végétaux évoluer ; ce qui a été suivi d’effets pendant plusieurs mois où nous avons perçu une accalmie dans les vagues d’odeurs.

    Toutefois, à l’été 2019, nous sommes à nouveau intervenus auprès des services de l’Etat pour qu’ils procèdent à de nouveaux contrôles de la plate-forme et que de nouvelles prescriptions soient formulées. Au besoin, nous souhaitons – au-delà des mises en demeure – qu’une procédure de suspension, voire de retrait de l’autorisation préfectorale d’exploitation, soit mise en œuvre tant que les procédés ne donnent pas les garanties exigées.

    Considérant les regains d’odeurs ces dix derniers jours, nous mobilisons à nouveau toute notre énergie – et l’ensemble des moyens les plus contraignants possibles – pour voir cette situation cesser.